Quelles avancées dans le cancer de la prostate résistant à la castration ?

Jan 20, 2020 par

Chaque année, plus de 70 000 nouveaux cas de cancer de la prostate sont recensés en France. Parmi ces cas, les tumeurs résistantes à la castration chimique sont généralement de mauvais pronostic. Quelles sont les dernières avancées sur le cancer de la prostate résistant à la castration ? Prostate.fr fait le point sur les études récentes.

cancer-prostate-castration

Le cancer de la prostate résistant à la castration métastatique

Le cancer de la prostate résistant à la castration est associé à un mauvais pronostic pour les patients. Les avancées thérapeutiques sont donc essentielles pour améliorer la prise en charge et l’espérance de vie des patients. Deux études récentes se sont intéressées plus particulièrement aux patients atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration métastatique.

La première apporte de nouvelles données sur l’apparition de nouvelles lésions osseuses lors d’un traitement par l’enzalutamide et montre une survie similaire à celle des patients sans nouvelles lésions.

La seconde suggère que les radio-isotopes émetteurs alpha ciblant les os améliorent significativement la survie des patients, au contraire des radio-isotopes émetteurs béta. Explications.

L’enzalutamide en cas de nouvelles lésions osseuses

L’enzalutamide est un inhibiteur des récepteurs aux androgènes, indiqué dans le traitement du cancer de la prostate métastatique. Jusque-là l’apparition de nouvelles lésions osseuses sous traitement par ce médicament était considérée comme une progression de la maladie et justifiait d’un arrêt du traitement.

Rétrospectivement, des chercheurs ont analysé les données de deux études ayant inclus au total 1 672 patients au cours de la période 2018-2019. Dans une étude, les patients traités par l’enzalutamide et présentant de nouvelles lésions osseuses ont montré une survie globale similaire à celle des patients n’ayant pas développé de nouvelles lésions. Dans l’autre étude, la survie globale était réduite, mais pas la survie sans progression radiographique.

Ces nouvelles données semblent indiquer qu’il ne serait pas toujours nécessaire de stopper le traitement par l’enzalutamide en cas d’apparition de nouvelles lésions osseuses, la survie restant globalement similaire à celle des patients sans nouvelles lésions.

L’intérêt des radio-isotopes émetteurs alpha

La seconde étude s’est intéressée à l’utilisation de radio-isotopes dans une méta-analyse incluant 6 études randomisées portant au total sur 2 081 patients atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration métastatique.

Globalement, l’utilisation de radio-isotopes était associée à une amélioration significative de la survie globale des patients. Mais la nature des radio-isotopes se montrait importante :

  • Les radio-isotopes émetteurs alpha (radium-223), qui ciblent les os, prolongeaient significativement la survie globale et la survie sans événement squelettique symptomatique ;
  • Les radio-isotopes émetteurs béta (strontium-89) n’entraînaient aucun bénéfice sur la survie globale et la survie sans événement squelettique symptomatique.

Ces deux études récentes témoignent des recherches actives qui sont menées dans le monde pour améliorer la prise en charge et le pronostic des stades avancés du cancer de la prostate.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Association Between New Unconfirmed Bone Lesions and Outcomes in Men With Metastatic Castration-Resistant Prostate Cancer Treated With Enzalutamide: Secondary Analysis of the PREVAIL and AFFIRM Randomized Clinical Trials. ncbi. Consulté le 10 janvier 2020.
– Overall Survival in Men With Bone Metastases From Castration-Resistant Prostate Cancer Treated With Bone-Targeting Radioisotopes: A Meta-analysis of Individual Patient Data From Randomized Clinical Trials. ncbi. Consulté le 10 janvier 2020.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.