Cancer de la prostate, un espoir pour 2020 ?

May 22, 2020 par

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme. Avec plus de 50 000 nouveaux cas chaque année, son incidence tend néanmoins à décroître d’année en année. Une tendance favorable que connaît également la mortalité de ce cancer, dont le taux de survie nette à 5 ans est supérieur à 90 %.

Ruban de tissu bleu signifiant le cancer de la prostate sur fond gris foncé

Le cancer de la prostate et son évolution en 2020

Le cancer de la prostate est actuellement la première cause de cancer chez l’homme. Les études épidémiologiques révèlent que son incidence et sa mortalité diminueraient d’année en année, notamment grâce à l’évolution :

  • Des méthodes et des outils diagnostiques ;
  • Des progrès thérapeutiques, à la fois au niveau de la privation androgénique, de la chirurgie et de la radiothérapie.

Récemment, des chercheurs italiens ont analysé les données de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de bases de données européennes sur la période allant de 1970 à 2015. Leur objectif était de prédire l’évolution de la mortalité liée au cancer de la prostate pour six pays européens en 2020.

Une baisse de la mortalité attendue en 2020

L’analyse des données suggère pour l’année 2020 une baisse globale de la mortalité liée à tous les types de cancers de 5,4 %, par rapport à l’année 2015. Plus spécifiquement concernant le cancer de la prostate, une baisse de 7,1 % des décès est attendue par rapport à l’année 2015. Une telle baisse représenterait 78 800 décès en moins.

Par comparaison avec la période 2010-2014, la baisse de la mortalité liée au cancer de la prostate pourrait atteindre 11 % avec des variations selon l’âge des patients :

  • 8,4 % entre 45 et 64 ans ;
  • 14 % entre 65 et 84 ans ;
  • 5,4 % à partir de 85 ans.

Une évolution favorable pour cinq pays européens

Parmi les pays pris en compte dans l’étude, seule la Pologne ne suit pas cette tendance à la baisse de la mortalité, avec une augmentation du taux de mortalité de 17,9 % depuis la période 2010-2014. Pour les autres pays, la baisse pour l’année 2020 est variable selon le pays considéré :

  • 7,4 % pour l’Allemagne ;
  • 9,0 % pour le Royaume-Uni ;
  • 21,6 % pour l’Espagne ;
  • 24,4 % pour l’Italie ;
  • 26,6 % pour la France.

Ces données suggèrent que l’année 2020 pourrait être marquée par une baisse notable de la mortalité liée au cancer de la prostate, dans au moins cinq pays européens.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– European cancer mortality predictions for the year 2020 with a focus on prostate cancer. NCBI. Consulté le 15 mai 2020.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.