Intérêts d'un site Internet sur la prostate destiné aux patients

Jacques IraniInterview du Professeur Jacques Irani, Service d'Urologie, C.H.U. La Milétrie, Poitiers

Voyez-vous, chez vos patients, un développement de l'utilisation d'Internet dans leur recherche d'informations médicales ?
" Cela fait quelques années que les patients sont attentifs à ce qui se dit dans les différents médias : émissions de télévision, articles de magazine et de journaux traitant de la santé.
Mais aujourd'hui, la consultation de sites Internet a manifestement pris le pas. En effet, les sites Internet santé sont souvent plus adaptés aux situations personnelles et peuvent de plus être consultés rapidement et en permanence ".

Est-ce que cette démarche est, pour votre pratique, plutôt positive ou plutôt négative ?
" Cette démarche est théoriquement positive. Rien ne remplace les explications orales du praticien, mais elles sont parfois insuffisantes. En effet, le patient découvre brutalement un monde qui lui était inconnu jusque-là : il y a souvent un temps de latence pour la compréhension de la maladie et une nécessité de répéter les explications, plusieurs fois, à différents moments.
En pratique, un site Internet pourrait être un bon complément aux explications orales du praticien. Il permettrait aux profanes de consulter à volonté des points qui sont restés obscurs. Par contre, l'accessibilité étonnante d'Internet est également sa faiblesse : quiconque peut publier des pages sur Internet. On peut donc y rencontrer le meilleur et le pire ".

A la suite de votre consultation, aimeriez-vous que vos patients puissent trouver des informations sur Internet sur le cancer de la prostate ? Oui / non, quels types ?
" J'aimerais insister sur le fait que les patients puissent consulter un site fiable. Le public devrait pouvoir accéder, par l'intermédiaire de leur praticien ou de sociétés savantes, à une liste de sites " agrées ".
C'est-à-dire un site régulièrement mis à jour, rapportant des informations vérifiées, dont le but n'est pas de promouvoir une technique ou un médicament et dont la " traduction " en langage compréhensible par le profane ne prête pas à confusion ".

Pensez-vous que les patients comprennent bien les examens qu'ils vont devoir subir ? En ont-ils peur ?
" L'ignorance est le combustible de la peur ". Mieux le patient comprend sa pathologie et les modalités des examens et traitements envisagés, moins il en aura peur.
Effectivement, dans la réalité, très souvent le patient ne comprend pas très bien les examens et traitements qu'il va devoir subir. Il les appréhende donc beaucoup ".

Que pourrait amener un site internet par rapport à ce constat ?
" Je récapitule : un site sur la prostate tel que je le décris ci-dessous, (c'est-à-dire fiable, régulièrement mis à jour, sans conflit d'intérêt ni effet d'annonce) permettrait aux patients atteints de cancer de la prostate notamment :

  1. d'être le complément des explications orales du praticien (dans un langage simple mais juste)
  2. de dédramatiser des angoisses liées à une mauvaise compréhension de la pathologie.

C'est l'objectif du site Internet " Prostate.fr " et nous l'atteindrons. C'est pourquoi j'ai accepté avec plaisir de collaborer ".