prostate, hypertrophie bénigne de la prostate, cancer, troubles urinaires, cancer prostate, urologie, hypertrophie prostate
prostate, hypertrophie bénigne de la prostate, cancer, troubles urinaires, cancer prostate, urologie, hypertrophie prostate
  Traitements
  Nécessité ?

Traitements médicaux
  Introduction
  Les classes de médicaments

Traitements chirurgicaux
  Indication / Objectif
  Resection endoscopique
  Adénomectomie
  Incision cervico-prostatique
  Inconvénients
  Suivi post-opératoire
Résection endoscopique de prostate

prostate, hypertrophie bénigne de la prostate, cancer, troubles urinaires, cancer prostate, urologie, hypertrophie prostate
La résection endoscopique est la technique la plus fréquemment utilisée (environ 80 % des interventions pour HBP en France). Elle est principalement réalisée chez les sujets jeunes (< 60 ans) et ayant une obstruction liée à une prostate de taille petite à moyenne.
Elle consiste à introduire un résecteur dans l'urètre pour aller raboter largement la partie de l'adénome de la prostate entourant l'urètre. Les morceaux de prostate, issus de cette opération, sont récupérés pour être analysés (vérifier s'il n'y a pas de cancer associé).
Une sonde urinaire est posée en fin d'intervention pour assurer le drainage d'urines jusqu'à l'obtention d'urines claires (2 à 3 jours en général). Au total, le patient est hospitalisé pendant 4 à 5 jours en moyenne.
Une récidive reste possible mais rare.
   
 
   
prostate, hypertrophie bénigne de la prostate, cancer, troubles urinaires, cancer prostate, urologie, hypertrophie prostate