prostate, hypertrophie bénigne de la prostate, cancer, troubles urinaires, cancer prostate, urologie, hypertrophie prostate
prostate, hypertrophie bénigne de la prostate, cancer, troubles urinaires, cancer prostate, urologie, hypertrophie prostate
  Dépistage / Diagnostic
Toucher rectal (TR)
  Principe
  Est-il indispensable ?

Le PSA
  PSA dans l'organisme
  Importance du dosage
  Le dosage en pratique

Dépistage précoce systématique
  Pour ou contre ?
  Intérêts

La biopsie prostatique
  Intérêts
  En pratique
PSA : le dosage en pratique

prostate, hypertrophie bénigne de la prostate, cancer, troubles urinaires, cancer prostate, urologie, hypertrophie prostate Comment faire le dosage ?
 

Votre médecin traitant vous fera une ordonnance prescrivant le dosage sanguin du PSA.
Ce dosage est fait dans la majorité des laboratoires d'analyse.
Il se fait à partir d'une prise de sang banale, ne nécessitant pas d'être à jeun (si toutefois vous ne dosez que le PSA).
Si vous ne pouvez pas vous déplacer, une infirmière pourra venir à votre domicile faire cette prise de sang.

   
 
   
Fiabilité du dosage
 

Le PSA peut fluctuer au cours du temps : il est donc important de faire un second dosage afin de valider (ou non) une élévation de PSA.
Dans le cas de PSA élevés (confirmés par 2 dosages), des dosages supplémentaires peuvent être proposés pour améliorer la performance diagnostique du PSA. Le plus répandu est la mesure du PSA libre.
Le PSA libre est une fraction du PSA (PSA = PSA libre + PSA lié). Plus le taux de PSA libre est faible, plus le risque de cancer est élevé.

   
  prostate, hypertrophie bénigne de la prostate, cancer, troubles urinaires, cancer prostate, urologie, hypertrophie prostate
   
Interprétation du dosage
 

Le taux de PSA dans le sang est exprimé en nanogrammes par millilitres (ng/ml) et le résultat est habituellement considéré comme normal si le taux est inférieur à 4 ng/ml. Cette limite n'est cependant qu'une indication statistique : un chiffre inférieur à 4 n'exclut pas toujours un cancer et un chiffre supérieur à 4 n'est pas une indication certaine de cancer.
Seul votre médecin pourra correctement interpréter ces résultats.

   
prostate, hypertrophie bénigne de la prostate, cancer, troubles urinaires, cancer prostate, urologie, hypertrophie prostate